Qualité de l'eau : le S.Eau.S de Que Choisir

S’appuyant sur les données du gouvernement gouvernementales et des agences de l’eau, l’association UFC-Que Choisir relève notamment :

la présence des pesticides est massive dans les cours d’eau français. La norme définie pour l’eau potable (0,1 microgramme / litre) est en effet dépassée sur 53 % du territoire. Pour les nappes phréatiques, si les niveaux de contaminations relevés sont un peu moins importants compte tenu du temps nécessaire pour la pénétration des pollutions jusqu’aux eaux souterraines, il n’en reste pas moins que 31 % du territoire dépasse la norme définie pour l’eau potable. Il faut regretter que le Ministère de la transition écologique ne publie pas des données historiques cohérentes permettant de connaître l’évolution sur ces paramètres.

Sur plus de la moitié du territoire, les cours d’eau ont une teneur en nitrates supérieure à la valeur considérée comme naturelle (moins de 10 milligrammes / litre). Pire, sur 15 % du territoire les nitrates dépassent la valeur guide européenne de 25 mg / litre au-delà de laquelle l’eau ne devrait idéalement pas être utilisée pour fabriquer de l’eau potable.

Mais c’est dans les nappes phréatiques que sont retrouvées les teneurs les plus élevées en nitrates : ainsi les valeurs sont supérieures à la valeur naturelle dans 73 % du territoire et la valeur guide européenne est dépassée dans 43 % du territoire.

En cause les pollutions liées à une agriculture intensive dont la consommation en engrais ne baisse pas au fil des années et qui a augmenté de 18% en moyenne triennale la quantité de pesticides. Des sommes importantes sont dépensées pour dépolluer alors que la prévention serait économiquement bien moins coûteuse.

UFC-Que Choisir lance une campagne dans le cadre des Etats Généraux de l’Alimentation pour alerter les consommateurs et réclamer la mise en œuvre d’une « politique juste de l’eau ». Une pétition en ligne est à signer sur https://www.quechoisir.org/action-ufc-que-choisir-ressource-aquatique-stop-a-la-gabegie-n47436/

Dossier UFC-Que Choisir à télécharger

14 commentaires pour Qualité de l’eau : le S.Eau.S de Que Choisir

  • BEGUIN Josette

    EAU IMBUVABLE, sent assez souvent le chlore, ressort tièdasse au robinet d’eau froide et est trop souvent légèrement
    rosée ?

    Je suis en HLM chauffé par chauffage urbain – sous-station CYEL/Véolia/DALKIA est-ce normal que l’eau calcaire soit
    si couteuse au m3 POUR ENDOMMAGER TOUS NOS APPAREILS MENAGERS et INCONSOMMABLE ? Risques de légionellose chez les bébés
    et jeunes enfants qui en absorbent en se lavant les dents ou sous la douche et dans le bain !!!!!

  • AVINES Francine

    Exactement la meme chose que ce Mme Béguin vous a expliqué.
    Cordialement.

  • Mme M.CH. BADAIRE

    IDEM COMME MES AMIES Mmes Avines et Béguin.

    De plus je travaille à la Clinique du Parc à SOA et vraiment l’eau très calcaire c’est fou !!!!!

  • M. TREBEAU Francis

    oui l’eau est trop calcaire et inconsommable à boire, merci si vous pouvez faire quelque chose.

  • Mme VOISIN Noélle

    IDEM QUE CE QUE M. TREBEAU VOUS A DIT

  • Mme CORREIRA

    L’EAU EST SOUVENT TROUBLE ET SENT MAUVAIS ET ELLE COUTE CHER POUR NE PAS NOUS DONNER PLEINEMENT SATISFACTION.

  • Mme LABURTHE Ginette

    Comme vous l’a bien expliqué Mmes Avines et Béguin, merci pour voir ce que vous pouvez faire.

  • Mme BRUNET Jocelyne

    rien de plus à rajouter, Oui comme Mme Correira et les autres personnes du quartier de SOA

  • M.DUMESNIL Robert

    L’EAU DE MERY en 2010 était consommable alors que depuis c’est impossible et nous abime tous nos appareils ménagers et
    notr santé; MERCI SI ON POUVAIT RECUPERER L’EAU DE MERY

  • M.BLANCHET Daniel

    TOUT A FAIT D’ACCORD AVECM. DUMESNIL

  • MME SIARD Marie-France

    tout à fait d’accord avec M.Banchet ; merci.

  • MME PINCEMIN Jeannine

    tout à fait d’accord avec mes amis SIARD et BLANCHET ; merci.

  • MME LELIEVRE Jeannick

    RIEN DE PLUS A RAJOUTER COMME MRS BLANCHET ET DUMESNIL .

Faire un commentaire